Rabanal: ... und es geht weiter

Rabanal: ... und es geht weiter

Cette étape nous mène dans les monts cantabriques où se situe le point culminant du Camino Francés, à savoir le Cruz de Ferro. Avant d'atteindre ce point nous passons à Foncebadón où nous y trouvons des chiens errants et une auberge très simple, et, juste avant, encore la rustique «Taberna de Gaia», très impressionnante.

Le Cruz de Ferro, calvaire monumental, est un poteau de bois de cinq mètres environ, couronné par une croix monumentale en fer. A sa base, avec les années, s'est formé un monticule de terre et de cailloux, amené en partie par les pèlerins pour, symboliquement, se soulager des pénibles fardeaux de la vie. Immédiatement après, nous traversons les restes de la cité Manjarin, aujourd'hui quasiment déserte (9 hab. en 2010). Nous cheminons ensuite à gauche du mont Peña Llabaya et Peña de la Escurpia et quittons momentanément la route. Nous prenons alors un raccourci entre les monts El Cotarrin et El Cotarro et arrivons à nouveau sur la route principale. La prochaine localité est El Acebo de San Miguel où il y a possibilité de se ravitailler et de passer la nuit.

Foncebadón

Foncebadón

Le lieu d'étape, Ponferrada, remonte au temps des romains. Mais cette localité fut développée seulement à partir du 12ème siècle par les Chevaliers Templiers. Les parties de cette cité, affectueusement et luxueusement restaurées, donnent un petit air de Disneyland.

Remarque(s)

Le Camino Francés commence à Saint-Jean-Pied-de-Port et prend fin à Santiago de Compostela. C'est la partie la plus fréquentée de tous les chemins de St. Jacques, car les pèlerins venant du nord transitent par ici pour se rendre à Santiago. C'est pourquoi, l'infrastructure de ce chemin est très bien développée. Mais tout de même, il se peut, qu'en haute saison, que nous ayons de la peine à trouver des places d'hébergement libres.