Irun: Nuestra Senora del Juncal

Irun: Nuestra Senora del Juncal

Irun est un excellent point de départ pour ce pèlerinage à Saint-Jacques-de- Compostelle sur le Camino del Norte. Le lieu est situé sur le côté espagnol de la rivière frontalière du grand estuaire. Depuis la France, et en empruntant le réseau ferroviaire français, nous prenons un train de connexion depuis Hendaye pour aller à Irun-Colon. Les transports en commun entre Irun et Saint-Jacques-de-Compostelle sont gérés principalement par bus terrestre. L'auberge de pèlerins de Irun est proche de cette station. Ici, nous avons la possibilité de nous procurer un passeport de pèlerins. Cette première étape en direction de San Sebastian nous familiarisera rapidement avec les exigeants profils de dénivelés caractérisant la section menant à Bilbao. Dès le début de l'étape, le premier défi est la chaîne de montagnes du Monte Jaizkibel qui nous offre à la fois une vue des terres intérieures et sur l'océan Atlantique. Le long de la crête nous trouvons les ruines d'anciennes tours de guet, de même que les ruines de l'ancien château de San Enrique sur le point culminant du Monte Jaizkibel. Puis nous descendons jusqu'à une baie où se situe la petite ville de Pasajes de San Pedro, répartie sur les deux côtés de la baie et reliée par un ferry que nous allons également utiliser. Continuant notre chemin par une autre crête, nous arrivons prés d'un phare. D'ici, nous avons une vue splendide sur l'Atlantique.
Ermita de Santiago

Ermita de Santiago

Puis nous arrivons à la ravissante localité de San Sebastian, située sur la baie La Concha, baie avec une grande plage de sable qui invite à la baignade. Parmi les nombreuses possibilités d'hébergement nous avons choisi l'auberge de jeunesse de San Sebastian se trouvant légèrement à l'intérieur des terres.

Remarque(s)

Pasai-Donibane

Pasai-Donibane

Le Camino del Norte (également nommé Chemin côtier) nous mène, du golfe de Biskaya, à la frontière franco-espagnole, essentiellement à l'ouest, le long de la côte nord espagnole que nous quitterons seulement quelques étapes avant Santiago. Ce chemin de pèlerinage, long de 900km, est historiquement plus ancien que le Camino Francès, étant donné qu'au Moyen Age l'influence musulmane s'étendait jusqu'au nord de l'Espagne. Ce n'est qu'au 7ème siècle que l'armée asturienne, menée par le général Pelayo, vainquit les Maures pour la premère fois et les repoussa vers le sud.

Le Camino del Norte assiste depuis peu à un regain de renaissance, vu que les pèlerins veulent éviter le tourisme de masse du Camino Francès.