Jongieux - adieu

Jongieux - adieu

Aujourd'hui, nous restons dans le département de Savoie. Nous marchons sur le côté gauche du Rhône, mais seulement un court instant le long de sa rive.

Au départ de Jongieux, nous partons déjà depuis un des deux points culminants de notre étape qui, physiquement, est très exigeante. Près de Jongieux-le-Haut, nous pouvons admirer, au sud, la Dent du Chat. Puis, plus loin, nous passons près de la chapelle de Saint-Romain, avant de descendre vers le Rhône par un chemin raide et sinueux. Maintenant, nous longeons le Rhône jusqu'à Yenne, localité où nous pouvons nous approvisionner. A Yenne, c'est surtout l'église de Notre Dame de l'Assomption qu'il ne faut pas manquer de visiter. A partir de Yenne, le Rhône s'est creusé un chemin dans les montagnes dont les flancs sont très raides. Nous ne restons pas au fond de la vallée, mais reprenons de la hauteur dans une nature pure pour atteindre notre lieu d'étape. Nous montons continuellement à flanc de montagne, à travers bois, jusqu'à une altitude de 849 mètres, en partie avec vue sur le Rhône. Enfin, c'est la descente sur Saint-Genix, lieu situé au bord du Guiers, juste avant que cette rivière ne se jette dans le Rhône.

Jongieux-Le-Haut

Jongieux-Le-Haut

N'oubliez pas, près de Gresin, de visiter la jolie chapelle de Pignieux. Trois coquilles de Saint-Jacques nous rappellent ici que nous nous trouvons sur le chemin de pèlerinage.

Remarque(s)

Dès Genève la Via Gebennensis relie les chemins de Saint-Jacques suisses avec la Via Podiensis, commençant à Le Puy-en-Velay et menant depuis là aux Pyrénées direction est. La Via Podiensis correspond à la Grande Randonnée 65 française et est marquée par les fameux symboles de la coquille Saint-Jacques, par des bandes rouges-blancs ainsi que l'indication «GR65».