L'étape d'aujourd'hui est assez longue et comprend beaucoup plus de montées que les étapes précédentes. Le chemin de cette étape est formé de deux tronçons qui furent conçus à l'occasion de l'ouverture de la GR653A et qui ont ainsi permis de créer les «Chemin de Saint-Jacques de-Compostelle» et de «Rome».

En cours de route, nous tombons sur le gros village de «Bras» qui propose des abris pour pèlerins. Les amateurs d'histoire s'intéresseront à Bras à la Chapelle des Templiers (1220) qui est encore bien conservée, même après les intempéries des derniers huit siècles.

Le lieu d'étape, Saint-Maximin-la-Sainte-Baume a été fondé à l'époque romaine et a gardé toute son importance également au Moyen-âge - nous pourrons donc ici satisfaire nos intérêts culturels.

Remarque(s)

La «Via de la Costa» en Italie et la «Via Aurelia» en France remplissent les mêmes fonctions : elles relient depuis les temps modernes les deux localités de Sarzana et Arles, et donc le réseau de pèlerinage des deux pays. Sur ces chemins, le pèlerinage se déplace ainsi dans les deux directions. Les deux chemins sont décrits depuis la frontière entre la Riviera et la Côte d'Azur près de Menton jusqu'à leurs destinations de raccordement. Le tracé est ainsi le même dans les deux directions. La différence se situe dans le profilé - les montées et descentes sont indiquées dans la marche à suivre et sont ainsi applicables seulement pour la direction de la randonnée. Ceci peut avoir des conséquences sur la répartition des étapes.

Informations touristiques

http://www.compostelle-paca-corse.info/