Les changements annoncés hier se profilent aujourd'hui. Au juste, le Château de Rosières se situe déjà quelques mètres dans le département de la Côte-d'Or (21) dans la région de Bourgogne. Pourtant, peu après notre départ, nous passons un court instant dans le département Territoire de Belfort (90). Ce n'est qu'après Fontenelle que nous rentrons définitivement dans la région de Bourgogne et à nouveau dans le département de la Côte-d'Or (21).

C'est la troisième étape depuis Gy où nous cheminons direction ouest, mais également un petit peu vers le nord, bien que nous aimerions en fait aller vers le sud-ouest. La raison est que nous évitons ainsi, sur notre gauche; l'agglomération de Dijon. Notre lieu d'étape se situe environ 30km au nord de cette grande ville. Lors des étapes suivantes, c'est avec détermination que nous cheminerons à l'ouest vers Vézelay, ensuite vers le sud.

Au début de cette étape nous franchirons tout d'abord la rivière «La Torcelle» et, peu après, le «Canal de a Marne à la Saône», un signe que nous nous trouvons bien dans un région de ligne de partage des eaux.

Après Bourberain nous marchons dans une forêt parsemée de chemins de toute part. Ces croisements de chemins ont pour nom «Etoile de Ranti», «Etole du Centre» et «Etoile Noirot».

Puis nous arrivons dans la vallée de la rivière «La Tille», que nous traversons. Jusqu'à notre arrivée, le nom de ce cours d'eau se retrouvera dans plusieurs localités. La France a de nombreux lieux portant le même nom. En y ajoutant le nom d'un cours d'eau on les différencie ainsi plus facilement. Les noms de plusieurs départements proviennent également de rivières ou de fleuves.

Remarque(s)

Cette section de chemin relie Gy, dans la région Franche-Comté avec Vézelay dans la région de Bourgogne. Elle offre ainsi aux pélerins d'Allemagne, de Suisse et de France venus à Gy, le long du chemin de Bourgogne, une alternative à la Via Lemovicensis (aussi appelée Chemin de Vézelay), qui mène aussi à Vézelay. C'est avec cette alternative que nous contournerons et éviterons ainsi le «Massif Central».