Chapelle Ste-Ann

Chapelle Ste-Ann

A côté d’un pont, nous trouvons la chapelle Ste-Anne, datant du 18ème siècle, nous continuons en suivant le chemin pédestre qui longe la Sitter et atteignons ainsi Appenzell. Le nom du village vient de la propriété " Abbacella", qui appartenait à l'abbé du couvent de St-Gall et qui a été nommée paroisse indépendante au 11ème siècle. 
A Appenzell, la "Pfarrkirche St-Mauritius" ( l'église St-Maurice ), un édifice du 15ème siècle avec une tour, une crypte et un chœur, ainsi que l'hôtel de ville, sont intéressants à visiter. Les maisons en bois, peintes en couleur, avec les pignons en forme d’arc typique pour la région, sont aussi remarquables.

Eglise St-Maurice à Appenzell

Eglise St-Maurice à Appenzell

En passant devant le couvent des capucins, nous atteignons la sortie Ouest du village, nous suivons d’abord la route qui contourne le village et traversons ensuite des prés par la vielle route "Reichsstrasse" (Appenzell - Urnäsch) jusqu'à Gontenbad (883m), arrivé à la hauteur d'un home pour personnes âgées nous traversons la route puis les voies de chemin de fer qui se trouvent derrière le "Natur-Moorbad". Par le "Barfussweg" (chemin à pieds nus) nous atteignons la gare de Gonten (902m).

Appenzell (maison typiques)

Appenzell (maison typiques)

Dans l'église Ste-Verena nous pouvons admirer l’image miraculeuse (Gnadenbild) "Maria-Trost" datant du 17ème siècle, une peinture sur vitrail, qui présente St-Jacques comme patron des vachers d'alpages.

Nous continuons notre route par "le chemin à pieds nus" jusqu'à Jakobsbad d'où nous jouissons d'une magnifique vue sur le Säntis et le Kronberg. En route, nous apprenons qu’au Moyen Age un ermite vivait tout près du sommet du Kronberg (1662m) et que depuis le 15ème siècle une chapelle St-Jacques / St-Bartholomé se trouve à cet endroit.

Chemin pieds-nus

Chemin pieds-nus

L’eau de la source de St-Jacques, qui prend sa naissance juste en-dessous du sommet, était connue pour son pouvoir curatif, le chemin que nous empruntons est bien signalisé et agréable à marcher il est souvent parcouru à pieds nus. Le restaurant "Skilift", se trouvant entre Gonten et Jakobsbad, est ouvert toute l’année. Tout près de la place de camping nous passons à côté de la petite chapelle Ste-Anne, qui date de 1771 et qui a été rénovée en 2002. Juste avant Jakobsbad, nous franchissons le Wissbach où nous pouvons tremper nos pieds dans l’eau bienfaisante de la rivière, près du pont une barre a été fixée pour nous aider.

Bain des pieds

Bain des pieds

En continuant notre chemin, nous passons par un passage sous-voies et atteignons la station initiale du téléférique, "le chemin pieds nus" se termine un peu plus loin, vers l'hôtel Kurhaus Jakobsbad (869m).

Après quelques minutes de marche, nous atteignons le couvent "Leiden Christi" (la souffrance du Christ) et son église remarquable, lieu qui invite à la méditation, le couvent des capucins est connu pour sa pharmacie de plantes médicinales.

Chemin de méditation

Chemin de méditation

Derrière le couvent commence "le chemin de méditation" (Besinnungsweg) que nous suivons à la montée en passant par des alpages et des forêts. A l'altitude de 950m nous atteignons l’alpe "Studen" et un peu plus haut l’alpe "Unter-Laufenegg" (1000m). Ensuite nous descendons par le "Chräghof" (923m) et "Haumösli" (888m) à Urnäsch, d'abord en passant par des prés et ensuite par un chemin forestier, Pour descendre jusqu’aux voies de chemin de fer nous quittons la route et prenons un petit sentier de prairie.

Urnäsch (Maisons typiques)

Urnäsch (Maisons typiques)

Juste avant le nouveau pont Widenbrücke (816m), nous franchissons la ligne de chemin de fer, passant à côté de la gare nous arrivons au village d'Urnäsch, au Moyen Age, les apôtres St-Philippe et St-Jacques étaient les patrons de l'actuelle église réformée. Le centre du village avec ses maisons en bois coloré des 17ème et 18ème siècles, ainsi que le musée de coutumes appenzellois sont particulièrement remarquable.