Huttwil-Dürrenroth

"Dürrenrothweg"

"Dürrenrothweg"

Nous rejoignons en suite une place, qui est consacrée au rituel de pierre dont nous avons déjà parlé. Pour ne pas manquer le bon chemin, il faut regarder attentivement les panneaux de signalisation. Par une chaîne de collines boisées, nous atteignons le hameau de Chaltenegg et descendons ensuite dans la vallée du ruisseau Rotbach, qui traverse le village de Dürrenroth, sur la place du village, se trouvent deux auberges, bien rénovées, ainsi que la "St.-Maria-Kirche" (église Ste-Marie), située dans un petit parc, cette dernière a été transformée en salle de Seigneur (Saalgotteshaus) de style baroque tardif en 1768.

Dürrenroth-Burgdorf

Eglise de Dürrenroth

Eglise de Dürrenroth

Nous quittons Dürrenroht par une petite route qui part juste au-dessous de l’église et qui nous mène en direction de Gärbihof. Arrivés ici, nous tombons sur une station de pèlerinage traitant le thème "Leben in der Region Trachselwald" (vivre dans la région de la forêt du Trachsel). En cours de route, nous rejoignons également le signe de pèlerinage "Hören" (écouter), écouter attentivement les gens et les bruissements de la nature, qui sont autour de soi, est une qualité qui est souvent redécouverte par les pèlerins.
Après avoir traversé la forêt, nous atteignons Häusernmoos et toute suite après le hameau de Herbrig, le nom de ce dernier lieu vient du mot "Herberge" (auberge).

"Luegweg"

"Luegweg"

Nous entrons ensuite dans la forêt qui se trouve sur notre droite et suivons le chemin en direction de Lueg. Fixé au mur d'une ferme, nous retrouvons le prochain thème du chemin de pèlerinage nommé "Beten" (prier). Nous continuons notre route en restant sur le chemin balisé et traversant les hameaux de Juch et de Jungholz. Depuis les collines, nous jouissons d'une vue dégagée sur l'Emmental.
Pour monter au mémorial qui se trouve sur la colline "Lueg" à 887 mètres d’altitude, nous quittons le chemin de St-Jacques balisé, la montée qui nous mène à la plus haute place de repos de toute cette étape de pèlerinage est assez raide. 

Vue du Lueg

D' ici nous avons une magnifique vue sur les montagnes du Jura situées au Nord jusque sur les Alpes bernoises situées au Sud. Au-dessous de nous, nous apercevons le hameau idyllique de Heiligenland, où se trouve une vieille chapelle.
La dernière étape du chemin jusqu’à Burgdorf, passe devant l'auberge campagnarde de Lueg. Ensuite, nous descendons la forêt par une pente raide et atteignons la vieille auberge Hirschen dans le hameau de Kaltacker. Le chemin longe d’abord la crête d’Egg et descend ensuite gentiment en direction de la ville de Burgdorf, située dans la profonde vallée de l’Emme. Nous passons devant plusieurs fermes et traversons des forêts.

"Leuenhöhle"

"Leuenhöhle"

Une partie du trajet est très particulière, puisqu'elle passe par un vieux chemin creux, en traversant ce "Leuenhohle" (creux du lion) qui était anciennement la route de raccordement entre Berne et Lucerne, nous ressentons un sentiment mystique. Sur les hauts murs de molasse nous déchiffrons plein de noms et de signe gravés.
Arrivés au fond de la vallée, nous passons devant l’'auberge Summerhus et peu après devant le Siechenhaus (hospice). Nous atteignons finalement le Schützenmatte (stand de tir) où nous franchissons le pont en bois Wyningerbrücke, qui nous mène à l’entrée de Burgdorf. 

Château de Burgdorf

Château de Burgdorf

Le chemin de St-Jacques nous mène par les rues pittoresques et monte à la ville historique. Burgdorf fut fondée au début du 12ème siècle par la famille des Zähringen, qui construisit entre autre l'imposante forteresse (autour de 1190), le château fort situé sur un rocher contourné par l'Emme est l'un des mieux conservé de Suisse, depuis la terrasse du château, nous jouissons d'une vue magnifique sur la vaste vallée et les collines boisées des alentours. Le château héberge trois musées historiques, la ville de Burgdorf offre aussi bien d’autres curiosités, qui passionneront les pèlerins intéressés à la culture et à l’art.