Monument de Winkelried

Monument de Winkelried

La chapelle construite en 1698 n’a été consacrée qu'en 1717. La tradition rapporte que, alors qu'une avalanche menaçait le village, les habitants firent le vœu de construire une chapelle si celui-ci était épargné, ce fut le cas, l'avalanche s’arrêtant sur le Kniri, comme en témoigne le rocher encastré dans le mur de la chapelle. Le chemin est marqué comme Chemin de St-Jacques et, jusqu'à Flüeli-Ranft comme “Bruder Klausen Weg“ (chemin du Frère Nicolas). Il vaut la peine de jeter un coup d'œil en arrière pour admirer la vue sur Stans, le Stanserhorn, le Pilate, le Rigi et les montagnes schwyzoises. Le long du chemin nous rencontrons plusieurs sculptures en pierre représentant des personnages ou des symboles religieux.

Chapelle de Rohr

Chapelle de Rohr

Le chemin passe à travers des pâturages verdoyants. Nous laissons derrière nous le domaine de Hubel et atteignons le point de vue de Murmatt, d'où nous dominons la commune d’Ennetmoos avec la chapelle Allweg; cette région était le fief des Winkelried. Le chemin continue par les bois du Rohmerberg, jusqu'à l'aire de repos du même nom, un peu avant, nous voyons en contrebas au bord de la route la petite chapelle de Rohr, nous descendons dans la plaine vers le hameau de St-Jakob, qui fait partie de la commune d'Ennetmoos. A l’entrée de l’église se trouve une statue de St-Jacques.

Eglise "St. Jakob"

Eglise "St. Jakob"

Nous traversons ensuite le Mehlbach, qui fait frontière entre les demi-cantons de Nidwald, que nous quittons, et d'Obwald. Sur le chemin, suivant les collines, nous passons près de la “chapelle de Mai“ (Maichäppeli) et touchons le hameau Sand avec sa chapelle Ste-Catherine pour arriver à St-Antoni avec sa chapelle de 1644. Depuis la crête nous jouissons d’une belle vue sur le lac de Sarnen et sur ses montagnes du Rothorn de Brienz jusqu'au Pilate.  

Intérieure de la Chapelle St-Niklausen

Intérieure de la Chapelle St-Niklausen

Nous marchons presque à plat le long du Zubenried et arrivons à St-Niklausen avec sa chapelle trônant en haut à gauche et son imposante tour. La chapelle est l'un des édifices les plus anciens de Suisse centrale. On admirera particulièrement les fresques du chœur du 14ème siècle et les peintures baroques du plafond.
Le chemin en pente raide que nous empruntons descend vers le Ranft et nous mène d’abord à Mösli, à la chapelle du frère Ulrich de Memmingen, compagnon de Nicolas de Flüe, la pierre se trouvant dans la pièce latérale de la chapelle aurait servi de lit à l’ermite. 

Chapelle inférieur

La chapelle date de 1484, grâce aux écrits de Frère Ulrich, nous avons accès aux pensées et aux actes de Frère Nicolas qui était illettré. Pour traverser la Mechaa, nous quittons normalement la chapelle de Mösli par la gorge étroite et boisée du Ranft. Depuis que le pont passant au- dessus du ruisseau à été endommagé par les inondations, nous sommes forcés de faire demi-tour et de revenir sur nos pas afin de pouvoir continuer la descente jusqu’à la chapelle inférieure du Ranft, datant de 1501

Flüeli-Ranft

Flüeli-Ranft

Nous continuons notre descente jusqu'’à la chapelle inférieure du Ranft datant de 1501. Une fresque du 16ème siècle sur la paroi droite de la nef relate la vie de Nicolas de Flüe (1417 - 1487). Nous remontons vers Flüeli et arrivons à la chapelle supérieure et à l’'ermitage contigu. Ils furent construit en 1468 et complètement réaménagés en 1693. L’'ermitage représente un lieu de pèlerinage particulier

Flüeli-Ranft et le „Frère Nicolas“

Flüeli-Ranft

Flüeli-Ranft

Flüeli-Ranft est la patrie de Nicolas de Flüe, Saint national Suisse. La maison natale de Frère Nicolas, comme on l’appelait déjà de son vivant, la maison d’habitation qu’il a construite lui-même et le Ranft où il a passé les 20 dernières années de sa vie sont accessibles et peuvent être visités. Le Ranft, qui se trouve dans une petite vallée à une dizaine de minutes de marche de Flüeli, est l’endroit où, il y a plus de 500 ans, les pèlerins de St-Jacques allaient demander conseil à Frère Nicolas. 
Jusqu'à l’âge de 50 ans Nicolas de Flüe mena à Flüeli une vie bourgeoise, il était une personnalité en vue de sa commune et revêtait plusieurs charges importantes comme juge et membre du Conseil, marié à Dorothea ils avaient 10 enfants. A l’âge de 50 ans, il quitta sa maison et sa famille pour faire un pèlerinage..

Flüeli-Ranft

Flüeli-Ranft

Un peu plus tard, il revint à Flüeli et se retira dans son ermitage de la vallée du Ranft, à quelques centaines de mètres de sa maison.
Frère Nicolas, comme il s'appela dès lors, reçut la visite de personnes de toutes les classes sociales qui venaient lui demander conseil, il apporta une contribution importante à la cohésion de la Confédération qui menaçait alors de tourner à la guerre civile. Sur son conseil, les cantons de Soleure et de Fribourg furent admis dans l'alliance. Il mourut le 21 mars 1487 et fut canonisé en 1947 par le Pape Pie XII. A Flüeli, on peut visiter la maison natale et la maison d'habitation de St-Nicolas de Flüe. De nombreuses personnes apprécient le Ranft pour sa quiétude qui en fait un lieu propice à la méditation. Nous y trouvons la chapelle supérieure avec la cellule de l’ermite et tout en bas dans la gorge, au bord de la Melchaa, la chapelle inférieure.