A l'origine les pèlerins voyageant vers le sud prenaient le «chemin des visions», qui passe derrière la maison natale de Frère Nicolas.

Chemin des visions

Chemin des visions

Chemin des visions

Comme alternative nous pouvons choisir d'emprunter le "Chemin des visions“ qui nous conduit d'agréable façon à Sachseln. L’artiste André Bucher a créé 6 œuvres remarquables pour visualiser les visions de Frère Nicolas. Le "Chemin des visions“ part de la maison natale de St- Nicolas et, à travers une petite forêt de hêtres, nous mène à la première station où nous découvrons la vision dite "Dans le sein de la Mère“ ; le chemin continue à travers prés jusqu’à la deuxième station "La Tour - Vision du jeune homme de 16 ans“ ; arrivés à Leh, la forêt s'éclaircit et nous offre une échappée sur Sachseln, le lac de Sarnen et le Pilate. La troisième station visualise "La Décision du jeune homme“. Nous passons ensuite le long de fermes isolées avec de nombreuses belles haies. A Endi, nous trouvons la quatrième station "Il était lui-même le Tabernacle“ (dite aussi: “vision de Brunnen“). Le chemin se confond ici sur un court tronçon avec la petite route campagnarde menant à Hinter-Churigen. La cinquième station est sous verre, elle s’appelle “Le Père, Marie et le Fils le remercient“. Le chemin continue entre deux haies et descend vers Rüteli où se trouve la dernière station "Expérience pascale de Madame Dorothée“. De là, nous jouissons à nouveau d’une vue splendide sur Sachseln.

Sachseln-Giswil

Eglise St-Théodule à Sachseln

Eglise St-Théodule à Sachseln

En descendant à Sachseln nous atteignons le point qui est le milieu géographique de la Suisse.

Le nom de Sachseln dérive du latin "saxum“ (rocher, pierre), la partie supérieure du village s'appelle d'ailleurs "Steinen“ (pierre). Parmi les curiosités de Sachseln, l’église St Théodule, construite entre 1672 et 1684 en style baroque prend une place de choix, elle renferme en effet depuis 1672 le tombeau de St-Nicolas de Flüe, intégré au Maître-Autel. Le lieu de sépulture initial se trouvait dans une chapelle près de l'ancienne tour de l’église.

Eglise St-Théodule à Sachseln

Eglise St-Théodule à Sachseln

A partir de l'église paroissiale de Sachseln le chemin passe par Edisried (chapelle St-Josef) et Ewil (chapelle Ste-Apollonie) puis nous descendons sur le chemin principal au bord du lac de Sarnen. Cet itinéraire est aussi signalisé. Ensuite nous suivons le chemin pédestre pittoresque, qui nous mène au long du lac jusqu’à l’auberge historique "Zollhaus", l’ancienne maison de la douane. Ceci nous rappelle que l'ancienne voie commerciale en direction du col du Brünig passait par ici. Depuis le "Zollhaus" le chemin n’est plus parallèle à la route. Prenant à droite, nous traversons le Hanenried (Diechtersmatt) puis, après environ 300 mètres, tournons à gauche sur la route historique en direction de Giswil, village qui offre un habitat très dispersé sans centre historique.

Eglise St-Laurentius à Giswil

Eglise St-Laurentius à Giswil

On trouve mention de la localité pour la première fois dans un document de 840, de par sa situation stratégique privilégiée la région était autrefois dotée de trois châteaux-forts. Nous empruntons le trottoir le long de la route du Brünig jusqu’à l'hôtel Krone. De là, nous voyons la ruine Rudenz. Sur notre droite la colline sur laquelle se dressait le château de Humwil, lequel a fait place à l’église St-Laurentius construite au 17ème siècle avec les matériaux trouvés sur place. A côté de l’église se trouve la chapelle St-Michel et son ossuaire. On peut observer la ruine du troisième château depuis l’hôtel Alpenrösli. Près de l'église, le fléchage du chemin de St-Jacques nous indique une route campagnarde menant à Buchholz en passant par Aaried. Le chemin monte légèrement dans la forêt jusqu'au viaduc de la route du Brünig, témoin d’une architecture moderne.

Lac de Lungern

Lac de Lungern

Nous traversons la route et retrouvons le chemin historique du Brünig dont le tracé et la signalisation est facilement reconnaissable. Nous apprécions la fraîcheur de la forêt qui rend agréable notre montée vers Kaiserstuhl. Nous quittons la forêt, traversons une prairie et une courte montée nous amène à Kaiserstuhl.