Schnetztor

Schnetztor

La vieille ville abrite la cathédrale datant du 10ème siècle. L’orgue, les stalles et les beaux vitraux valent une visite. A côté de la chapelle Sylvestre et de ses fresques se trouve la rotonde de St-Maurice construite vers l’an 900 et qui abrite une réplique du Saint-Sépulcre (13ème siècle). Jacques l’aîné, un des douze apôtres, est représenté dans cette rotonde, il est facilement reconnaissable aux sept bâtons de pèlerin et aux besaces ornées d’une coquille qu’il distribue aux pèlerins qui commencent ici leur chemin. A proximité se trouve St-Etienne, la plus ancienne église de Constance, mentionnée pour la première fois en 613.
D’autres bâtiments de la vieille ville valent également une visite, en particulier l’Hôtel de Ville de 1593 avec ses fresques extérieures datant de 1864. "L’ Augustiner Chorherrenstift" bâti en 1650, plus loin à l’ouest de la gare, à Emmishofen, se trouve "l’auberge Grödelin" maison à colombage historique datant de 1610, qui abrita de nombreux pèlerins. La "Schnetztor" (tour Schnetz) vestige des remparts du 14ème siècle nous conduit à la frontière suisse de Kreuzlingen. 

Chapelle Sainte-Croix

Nous quittons la ville pour nous diriger vers le sud, à Bernrain c’est après avoir gravi de nombreuses marches que nous atteignons la chapelle de la Sainte-Croix construite en 1388, de là nous jouissons d’une vue étendue sur le lac de Constance.
Après avoir emprunté en partie les anciens chemins muletiers, nous arrivons à l’imposant château d’Altenklingen qui accueillait autrefois les pèlerins nobles. Nous descendons sur Märstetten dont nous apercevons de loin le grand clocher de l’église Saint-Jacques (mentionné dès 1155), avec son cadran solaire, ses fresques et ses fonds baptismaux de 1590, c’est un vrai bijou.
Avec différentes possibilités de logement dont une auberge de jeunesse, Märstetten est un agréable lieu pour achever une étape