Ruine du fort de Weissenau

Nous passons à côté de l'hôpital d'Interlaken et atteignons bientôt la réserve naturelle du Weissenau; au Moyen-Age, les bateaux jetaient l’ancre dans le port protégé du fort de Weissenau. Ce fort servait de point de vue pour contrôler le trafic lacustre et les chemins menant vers les cols alpins. Aujourd’hui il n'en reste plus qu'une ruine que l’on peut toujours escalader pour profiter de la vue sur le lac de Thoune. Un sentier romantique traverse la forêt marécageuse et nous conduit jusqu'au débarcadère de Neuhaus.


Neuhaus-Sundlauenen

Neuhaus

Neuhaus

Le port de Neuhaus a joué dès 1678 un rôle important comme place de transit pour le trafic avec l’Est de l'Oberland. L'auberge historique de Neuhaus était un lieu de rencontre et d'étape apprécié. De Neuhaus, nous traversons le Lombach, suivons le camping dans la direction de la ferme "Manor“, édifice à colombage remontant au 12ème siècle et qui, au Moyen Age, servit de cave à vin et de dépôt au puissant couvent d'Interlaken. Avant d'arriver à la ferme "Manor", nous prenons le chemin à droite qui monte derrière la ferme. C'est un tronçon original du chemin de St-Jacques. Le chemin nous amène au-dessus du lac passant par une galerie creusée dans le rocher et ensuite au bord du lac, au Gelbenbrunnen, où nous avons l'occasion de prendre un bain ou de faire une pause.

La baie de Sundlauenen

La baie de Sundlauenen

Après une montée d'environ 300 mètres sur le trottoir, nous prenons un sentier à gauche et nous arrivons dans la baie de Sundlauenen avec son caractère méridional; la grande forêt de pins et le delta rocailleux du Sundbach sont des lieux d’excursion appréciés. De l’autre côté de la forêt nous atteignons la partie Ouest du village où se trouvait un vignoble appartenant au couvent d'Interlaken. L’embarcadère ne se trouve qu’à quelques mètres de là. Après une montée courte mais raide, nous arrivons à la route de Thoune que nous traversons. Nous sommes alors au pied de l’escalier de Luk.

Sundlauenen - Beatushöhlen

Escaliers LUK

Escaliers LUK

Ce tronçon du chemin, taillé dans la roche, a été élargi par Oskar Luk. Un détour par Beatenberg et sa belle église est recommandé. Les pèlerins des siècles passés éprouvaient de la terreur en passant par-là, nous montons maintenant en direction des "Beathushöllen" (les grottes de St-Béat) nous y trouvons les vestiges d'une ancienne auberge de pèlerins. Un peu plus haut se trouvait une église de pèlerinage avec cloître et habitat pour un prêtre.

Grottes St-Beatus

Escaliers LUK

Elle servait d'église paroissiale aux habitants de Beatenberg, elle fut fermée après la Réforme, il n'en reste plus que quelques pans de murs et la petite cloche. La légende de St-Béat qui aurait habité dans la grotte a donné naissance au Moyen Age à une longe tradition de pèlerinage. Le tombeau devant l'entrée devint un lieu de prière très prisé. Les grottes de St-Béat n'ont jamais perdu leur attrait, que ce soit à cause de la légende du Saint, du réseau de galeries souterraines ou de l’aspect sauvage des environs.

Beatushöhlen - Merligen

La baie de Merligen

La baie de Merligen

Nous quittons les grottes en direction de Merligen. Le chemin que nous avons parcouru depuis les grottes de St-Béat était autrefois redouté des pèlerins, il traverse une longue forêt. Nous évitons une grande carrière et arrivons au point de vue "Widmann“. Après une pause pour admirer le paysage nous continuons notre marche sur le chemin historique jusqu’au pont du funiculaire de Beatenberg. Le chemin continue au-dessus du lac de Thoune et descend ensuite vers le charmant village de Merligen avec ses jardins soignés et son ambiance méridionale. Nous prenons le chemin qui nous mène à l'église de Merligen et qui domine le village.

Nous avons maintenant deux possibilités pour poursuivre notre route et rejoindre ensuite Amsoldingen. 

Variante A : Traverser en bateau jusqu'à Spiez et continuer en direction d'Amsoldingen. 

Variante B: Suivre la rive du lac jusqu'à Thoune par Oberhofen et rejoindre ensuite Amsoldingen.