Grandval, maison du banneret Wisard

Mais notre chemin nous fait passer au-dessus du village en direction de l‘ouest jusqu‘à Belprahon et Moutier (all. Münster) – le nom l‘indique – fut le monastère (lat. monasterium). L‘abbaye fut fondée par des moines venant de Luxeuil. C‘est de là, sur la route stratégique de Bâle à Lausanne, que débuta l‘évangélisation du Jura.

Pâturage du Jura

Le premier abbé fut Saint Germain de Trèves et le premier prieur s‘appelait Randoald. Les deux furent assassinés et sont considérés comme martyrs et saints jurassiens (voir église Saint-Marcel à Delémont).
Ce n‘est que lorsque l‘évêque de Bâle reçut en donation en l‘an 999 l‘abbaye de Moutier et ses terres du roi de Bourgogne Rodolphe III qu‘il devint prince-évêque aux pouvoirs temporels.
A la Réforme, l‘abbaye fut supprimée et les bâtiments furent démolis. Des fouilles archéologiques organisées récemment ont montré que les bâtiments conventuels se trouvaient sans doute sous l‘actuelle vieille ville.

Moutier

C‘est d‘ici que provient l‘une des plus belles bibles. Elle fut peinte en 835 par des moines à St. Martin de Tours. Pendant la Réforme, elle fut cachée et oubliée dans un grenier à Moutier et retrouvée en 1821 par des enfants. Le maire de Delémont la vendit pour 750 livres au British Museum à Londres! 
La collégiale de Saint-Germain fut construite en 1860 à la place de l‘ancienne abbaye, on utilisa en partie du matériel de l‘ancienne ruine médiévale. Les vitraux sont de Coghuf (1961) et de son élève Yves Voirol (2002).
L‘église catholique Notre-Dame-de-la-Prévoté est moderne, elle fut construite en 1963-1965 d‘après les plans de l‘important architecte bâlois Hermann Baur et ornée des vitraux de l‘artiste français Alfred Manessier. Les reliques des saints jurassiens Germain et Randoald vénérées dans l‘église sont une référence aux débuts de Moutier.

Moutier, chapelle de Chalière

Moutier est aujourd‘hui une ville industrielle : verre, montres, tours mécaniques et outillage de précision (Tornos SA). Un petit musée raconte l‘histoire des tours mécaniques.
L‘on ne doit en aucun cas rater la chapelle de Chalière dans le cimetière en bordure ouest de Moutier. Elle est du 11e siècle et fut sans doute le lieu de la Schola du chapitre de l‘abbaye. Les fresques (Jésus dans la mandorle, apôtres) datent de l‘époque de l‘an 1000 et sont donc parmi les plus anciennes de Suisse.
Peu après le cimetière, nous quittons la ViaJura, poursuivant notre chemin indiqué avec les balises jaunes tout droit jusqu‘à Perrefitte.
Possibilité de loger dans le village.

Alternative:

Au Moron, vue vers le Chasseral

Qui veut profiter de l‘extraordinaire vue panoramique depuis le Moron (tour d‘après les plans du célèbre architecte tessinois Mario Botta) et ne craint pas une différence de dénivellation de 700m, reste, en quittant Moutier, sur la ViaJura. Après les gorges de Court, on marche à partir du village de Court en direction de Champoz, d‘où l‘on monte au Moron. Depuis là, suivre les balises jaunes en direction de Bellelay..