Pierre Pertuis


A présent, nous pouvons de nouveau suivre la ViaJura No. 80. Le chemin monte d‘abord légèrement vers la source de la Birse. Le flot de la rivière souterraine qui émerge ici à travers un trou dans la roche, est impressionnant. Puis nous continuons notre chemin à travers la forêt pour monter au col de Pierre-Pertuis.

Sur le chemin vers Sonceboz

Celui-ci doit son nom à une ouverture naturelle dans la roche, retaillée par les Romains à la largeur de la route, que ceux-ci appellèrent „petra pertusa“. Est considéré comme important témoin du réseau routier romain, qui reliait Augusta Raurica (près de Bâle) à Aventicum (près de Payerne) resp.à Rome via le Grand Saint-Bernard. Un panneau donne des informations sur l‘inscription du 3e siècle et explique que c‘est ici sans doute que passait l‘ancienne frontière entre les régions des tribus celtiques des Rauraques au nord et des Helvètes au Sud.

Sonceboz

Nous descendons, en partie sur l‘ancienne route romaine, jusqu‘au lieu d‘étape de Sonceboz L‘actuel village industriel (montres, micro-mécanique et revêtements de sol) était, depuis l‘époque romaine jusqu‘au début de l‘ère du chemin de fer, surtout un relais de poste. En 886, une église dédiée à Sainte Agathe est mentionnée (endroit exacte inconnu).
Au 15e siècle, pratiquement tout le village fut décimé par la peste et détruit plus tard par un tremblement de terre. Aujourd‘hui, Sonceboz bénéficie d‘une bonne liaison par le train et par la route avec la ville de Bienne.